A propos de l’épreuve internationale des Münsterlanders (IMP)

Sur le plan international, la F.C.I uniformise l’apparence « extérieure ». A l’inverse, les épreuves de travail sont bien différentes d’un pays à l’autre pour diverses raisons : traditions, règlementation juridique, … . Dans ces conditions, la comparaison des résultats est rendue difficile voire impossible.

Depuis 2007, le comité du KLM-I travaille à la rédaction d’un règlement d’une épreuve internationale pour Münsterlander (IMP) afin que le Petit et le Grand Münsterlander conservent, sur le plan international, le profil de chien de chasse pratique polyvalent apte à travailler avant et après le coup de feu aussi bien en plaine qu’à l’eau et au bois et pour rendre possible, au niveau international, la comparaison du travail en action de chasse.

L’objectif était d’établir un règlement qui privilégie autant que possible la chasse pratique et qui tienne au mieux compte de critères utiles pour l’élevage du chien de chasse. Le KLM-I a fait le constat que l’élevage du chien de chasse ne repose plus dans les mains d’un club national.

Le règlement fut testé lors de deux épreuves, en Autriche en 2010 et en Allemagne en 2011. Les enseignements récoltés lors de ces épreuves ont permis d’améliorer le règlement.

Celui-ci a été approuvé par l’AG 2012 du KLM-International. Depuis cette date, il a été régulièrement mis à jour.

Lors de cette même AG 2012 une proposition a été faite pour créer un nouveau règlement d’une épreuve de même type mais d’un niveau un peu inférieur à l’épreuve très exigeante en cours. Cette épreuve de travail devait également permettre de mettre en évidence le potentiel pour l’élevage à un niveau dit de « base ».

Cela donnait la possibilité de proposer 2 épreuves pour les Münsterlanders. L’épreuve en cours fut alors appelée IMP-A. Les deux épreuves auront l’avantage de se dérouler séparément lors d’une même manifestation. Les conducteurs choisiront la variante qu’ils souhaitent.

L’IMP-A est une épreuve exigeante de niveau « élite », l’IMP-B sera une épreuve de travail d’un niveau de « base ». L’IMP-B est axée sur les aptitudes naturelles, de ce fait, il ne sera pas nécessaire de remplir les conditions d’élevage pour y participer.

Des épreuves semblables existent déjà dans plusieurs pays membres du KLM-I (VJP, HZP, …). Ensomme, l’IMP-B est un condensé de ces disciplines.

En 2016, l’Allemagne, pays d’origine de la race, et la France ont reconnu l’IMP-B comme épreuve donnant accès à l’élevage.

A l’avenir, il faudra œuvrer pour que les autres pays membres du KLM-I en fassent de même.

 

 

Traduction Germain KLEIN 03.08.2018